Magalie: Oh ! Mais papa, j'ai une idée. Il est comédien, il pourrait jouer le rôle de Simon? N'est-il pas en Afrique pour son programme scolaire?

Bernard (ironique): Oh, mais c'est vraiment une bonne idée ça. Charles? Préparez la chambre de Simon, il va revenir.

Charles: Je m'en réjouis Monsieur.

... Quelques heures plus tard, juste avant de passer à table, Benjamin sonne à la porte et Charles va lui ouvrir.

Charles: Ah Monsieur Simon, nous sommes vraiment heureux de vous revoir.

Benjamin: Simon? Non, je suis Benjamin et je ne crois pas vous avoir déjà vu.

Bernard: Laissez Charles, je n'ai pas encore eu le temps d'informer notre invité sur son nouveau rôle.

Benjamin: Un rôle? Mais je ne viens pas jouer un Rôle je viens pour Magalie.

Bernard: Oh ne soyez pas grossier. D'ailleurs vous mangerez bien avant non? Bien, j'ai à vous parler assoyez-vous. Ma fille me dit que vous êtes comédien?

Benjamin: Oui c'est exact monsieur. Je dois vous dire que ma situation est stable. Je joue actuellement un petit rôle dans la série à succès "Destin de l'amour sous la lune". Soyez certain que je suis capable d'assurer l'avenir de Magalie.

Bernard: C'est bien dommage.

Benjamin: Pardon?

Bernard: Oui, je voulais vous proposer quinze mille euros pour un rôle d'un week-end.

Benjamin(méfiant): Et je dois tuer qui pour ce prix-là?

Silence

Bernard (en haussant la voix): Personne voyons. Non, je veux que vous preniez la place de mon fils Simon, qui vient juste de rentre de Gambie où je lui avais demandé de visiter un petit village, les coulignaris.

Benjamin: Euh si vous voulez oui.

Bernard: Je veux aussi que vous expliquez à l'homme que je vais vous présenter que la mine de diamants que le village détient est l'affaire du siècle. Si à la fin du week-end Etienne repart avec la concession de la mine et du village, l'argent est à vous.

Benjamin: Et vous me donnez la main de Magalie.

Bernard: Quoi? Jamais !

Benjamin: Alors, dans ces conditions je refuse.

Bernard (essayant de trouver une parade): Attendez, je vous propose ceci : réussissez et nous organiserons le mariage dans un an.

Benjamin: Six mois

Bernard neuf mois !

Benjamin: 3 mois !

Bernard: Six mois !

Benjamin: Génial topez là.

Bernard (se sentant visiblement piégé): Bon c'est entendu. Donc vous avez compris, à partir de maintenant vous êtes mon fils Simon.

Benjamin: C'est un rôle facile n'ayez crainte. Au fait Magalie est-elle là?

Bernard (ironique): Elle nous attend à table, mais n'oubliez pas que vous êtes frère et soeur, il vaudrait mieux éviter certains gestes.