La conversation n'avait pas échappée à Dy, assis dans son grand fauteuil noir, il contemplait ses prisonniers avec le sentiment du devoir accomplit. Dans quelques heures le victory serait à lui, il allait pouvoir le revendre à prix d'or aux Providiens et il aurait assez d'argent pour retourner sur sa planète d'origine. Toute cette mise en scène, ces morts, tout ça pour un seul et unique but: retourner chez lui, revoir sa femme, toucher ses enfants, respirer l'air parfumé par les fleurs, sentir le vent caresser ses joues. Il avait fait tout cela pour ça.

Soudain, voulant sortir de sa douce torpeur, il pianota sur le clavier de son ordinateur. Aussitôt après un visage apparu sur l'écran.

- Commandant? Dit l'homme sur l'écran

- Avez-vous repérez le victory? Demanda Dy

- Oui commandant, il ne se dirige pas exactement au point de rendez-vous, il s'en rapproche, mais sa trajectoire passera par la Nébuleuse du Klox. Mais nous avons aussi repéré un autre vaisseau, du type Porvidien. Dy se redressa, Il était étonné d'apprendre qu'un vaisseau Providien se dirigeait vers eux. Après un Bref moment de réflexion, il s'adressa à nouveau à l'homme sur l'écran.

- Parfait, cela m'évitera de les appeler. Essayer d'entrer en contact avec eux, dès que cela sera fait, je veux leur parler. Attention, pas de gaffe, ils sont très importants.

- Ce sera fait Monsieur.

Dy appuya sur une touche de son clavier et l'homme disparut de l'écran. Il avait étudié en profondeur le protocole Providien, d'une complexité sans comparaisons. Les Providiens considéraient toutes les autres races comme inférieures, voilà pourquoi Entrée en contact avec eux était terriblement difficile. Les providiens, considérant toutes les autres races comme inférieures avaient développés un complexe de supériorités devenu au fil des siècles une justification à toutes les guerres. Wy-Dadou, lui-même avait justifié la guerre contre les terriens par le fait qu'il était totalement incapable de s'auto-gérer. "Une race capable de se faire la guerre n'est pas digne d'exister" avait-il dit à l'époque lors d'un discours.

Dy, Kalynien d'origine, se souvenait qu'il y a quelques siècles, les habitants de sa planète étaient entrés en conflit avec les providiens. Ils avaient échappé de justesse à l'extermination en promettant de ne plus jamais construire d'arme et de refuser tout conflit. Années après années leur monde s'était transformé en dépôt galactique où les providiens déposaient leur déchets. Quand aux habitants ils étaient devenus les animaux de compagnies, la distraction atypique des enfants Providiens. Le commandant du vaisseau Kalynien était issus d'une famille pauvre. Quand il s'est marié il s'est rendu compte que sans argent il ne pourrait pas fournir à sa famille de quoi survivre. Il quitta donc sa planète à la recherche d'un moyen de faire fortune. C'est pour toutes ces raisons, que Dy voulait servir au mieux cette nation puissante. Sans l'argent que Wy-Dadou lui donnerait pour la capture du Victory, jamais il ne pourrait rentrer chez lui.

Il n'a pas dû attendre longtemps avant que le petit vaisseau Providien n'entre en contact avec lui. L'écran de son ordinateur s'alluma et il distingua la carrure impressionnante de Wy-Dadou. Il fut surpris de voir l'homme le plus puissant de la nation providienne devant lui. Que faisait-il dans ce vaisseau. Considérant qu'il avait beaucoup de chances, il masqua son étonnement et s'adressa à lui avec un maximum d'humilité.

- Maître, commandant suprême, c'est un honneur de vous parler. Mon vaisseau est à votre disposition si vous désirez et il vous conduira où il vous plaira. J'ajoute que je suis en mesure de vous fournir un cadeau en gage de mon dévouement le plus complet.

Sur le petit vaisseau, à bord duquel se trouvait Wy-Dadou et Malhax, on jouait serré. Il ne fallait surtout pas que Dy se rendent compte qu'il était doublé.