Wy-Dadou resta seul dans son appartement un long moment avant de trouver le courage de rejoindre Malhax. Il n'avait pas l'habitude de venir en aide a quelqu'un, encore moins quand cette personne le haïssait. Il pensa un long moment à ce qu'on allait lui demander. Il voulait bien rendre service, mais il avait peur pour sa vie. Après ces minutes de réflexions intenses il en arriva à la conclusion qu'il obéirait au commandant Dejond, mais refuserait de risquer sa vie. Il sortit de ses quartiers pour se rendre dans le hangar Béta et rejoindre le commander qui préparait le départ de son équipe. Quand il arriva dans le long couloir qui menait à la salle d'embarcation, WY-Dadou cru devenir fou. Il aperçut deux Providiens en tenue de combat discutant paisiblement avec le commandant Dejond. A cette vision son sang ne fit qu'un tour et il se précipita vers les trois individus.

Il s'apprêtait à hurler toute sa rage de voir ainsi Dejond discutant avec deux traites quand il vit le premier soldat se retourner vers lui et lui parler.

- Ah Wy-dadou, vous voici enfin, fit le providien

L'ancien commandant suprême cru reconnaitre la voix de Malhax. Voyant l'air perdu qu'il prenait, Dejond décida d'intervenir.

- Wy-Dadou je vous présente votre garde rapprochée, le commander Malhax et l'enseigne Kalavichy.

Le Providiens mit un temps avant de comprendre que les deux soldats en face de lui était en réalité l'officier en second et un membre de l'équipage du Victory déguisés.

Wy-dadou souris soudain et frappa dans ses mains comme pour approuver le plan que personne ne lui avait encore expliqué.

- Si je comprends bien, dit-il. Vous voulez que je me fasse passer pour le commandant suprême de la flotte Providienne?

- C'est exactement ça fit Malhax de sa voix étouffée par le masque qu'il portait. Nous savons que Dy n'est pas au courant de la situation politique de votre race. Et il n'imagine pas une seule seconde que vous servez sur le Victory.

- Je suis plus otage qu'autre chose, dit Wy-Dadou afin de faire sentir toute sa réprobation.

- Je vous l'ai dit. Aidez-nous et je ferai un geste pour vous. Intervient le commandant afin d'éviter tout risque de dispute entre les deux individus.

La situation était visiblement tendue, toutefois, à la grande surprise de tous, le Providien accepta de jouer le jeu. Il fut conclu qu'il prendrait part à la mission de sauvetage en pilotant son propre vaisseau et accompagné de sa garde déguisée. Il partirait dès que le chef Martin aurait réussi à repérer le vaisseau Galbator.

- entre temps dit Casimir, je vais ordonner de nous rendre aux coordonnées que Dy nous a communiqué. Nous devons donner le change le plus longtemps possible