Une histoire me traverse l'esprit pour le moment. Je vous la livre donc. Il s'agit d'une rencontre improbable entre l'empereur Napoléon 1er et une personne de notre temps:

Napoléon s'approche d'un homme vêtu de façon moderne, il le toise et lui tend la main. L'homme la lui serre sans grande conviction en le prenant pour un fou.

Napo: Qui êtes vous?

l'homme: Ben je m'appelle Jean et toi qui tu es?

Napo: Moi? Mais je suis l'empereur

L'homme: L'en???

Napo: pereur ! Tu ne me reconnais pas?

L'homme: Ben, tu ressembles à l'autre là. Celui qui est venu et qui a vaincu.

Napo: Non, ça c'est César. Moi je suis l'empereur Napoléon.

L'homme: Ah? Ben moi c'est Jean.

Napo: Jean comment?

L'homme: Jean Duchemin

Napo: Quel nom commun. Des Duchemins il y en a plein les rues. Des Napoléon 1er empereur de tous les Français, il n'y en a qu'un.

l'homme: Justement, mon commun est unique alors que votre spécificité est commune.

Napo: Comment ça?

L'homme: Eh bien, il y a certainement des dizaines de Jean Duchemin dans le monde, mais il n'y en a qu'un qui parle à l'empereur des Français. Tandis qu'un empereur s'adressant à un paysan sans identité c'est commun !

Napo: Oui peut-être mais j'ai fait de grandes choses. Je suis célèbre.

L'homme: Il est vrai que je n'ai rien fait de vraiment hors du commun. Mais j'ai une famille à charge, des enfants, un métier respectable et des amis aimants.

Napo: J'ai aussi une femme et des enfants

L'homme: les miens sont légitimes quant à ma femme j'ai la faiblesse de croire qu'elle m'a épousé par amour et non par intérêt ou par force.

A suivre ou non? A vous de voir