Je sais ce que vous allez dire, Trent me la déjà dit lol. Qu'on se comprennent bien, je sais bien que je ne suis pas un grand talent dans l'écriture et que je ne vais pas avoir le prix Nobel. Mais j'estime aussi qu'il y a une limite, si j'écris comme un pied cela ne sert à rien de se faire publier si ce qu'on écrit n'est pas digne d'un papier toilette bon marché.

Je vous le disait, j'ai relu mon "roman" et je le trouve "à chier" ! Vraiment mauvais de chez mauvais! Alors, vous comprenez pourquoi j'ai une baisse de moral flagrante non?

Ceci-dit, j'aime écrire, donc j'ai un peu peur qu'une fois l'inspiration revenue, je me relance dans l'écriture. Car même si c'est mauvais, j'aime ça...donc pourquoi ne pas me forcer un peu?