L'homme tapait frénétiquement sur son clavier, les mots, les phrases s'enchaînaient comme à l'usine. Ses journées étaient rythmées par le bruit des touches qui s'enfonçaient sous ses longs doigts fin.

Il écrivait tous les jours. Chaque minute de son temps était destinée à la rédaction. De quoi parlait ces histoires? Lui-même n'en savait rien, il se contentait d'énumérer des mots les un à la suite des autres, le tout formant un roman que les intellectuelles appelaient chefs-d'oeuvres. Pour lui, il s'agissait d'un moyen simple de gagner de l'argent. Il ne pensait pas, il ne prévoyait rien, laissant simplement ses mains agir en quasi autonomie.

Soudain, alors qu'il était au milieu d'une phrase, les doigts ont cessé de presser les touches du clavier. Il n'y avait plus de mots, plus de lettres, c'est comme si ses mains avaient épuisé son stock d'imagination. Il avait perdu l'inspiration. Au début, il a cru à une petite panne, à une fatigue plus musculaire que mentale. Puis, jours après jours, le doute s'était installé, lui avait-on volé son talent?

... Et oui cher amis tout ça pour vous dire que je ne sais pas quoi vous dire lol

Plus d'inspirations et démoralisé quand au rendu du poilu...

Voilà aussi pourquoi j'ai décidé de cesser d'écrire. Je laisse la place à ceux qui savent le faire. Cela ne m'empêchera pas de venir vous lire régulièrement

A bientôt