Nastasi regarda Dy sans frémir, elle ne voulait pas trahir son secret. Elle l'observa un instant pianotant sur un clavier, elle entendit le bruit de moteur qui se mettaient en marches.

- Et maintenant, dit-il avec un sourire. Vous allez voir ce qui se passe lorsqu'on démarre les moteurs d'un vaisseau pré-Olinien et qu'on le fait pivoter sur lui-même.

Nastasi ne compris pas tout de suite. Voilà déjà des dizaines d'années que tous les vaisseaux terrestres disposaient de la technologie des Oliniens. Elle n'imaginait pas que le Galbator ne bénéficie pas de ces modernités.

Puis soudain, elle se souvient. Un vaisseau qui ne disposait pas de convecteurs post atomique produisait un dégagement de rayons, qui détruisait tout sur son passage.

- Les pilotes ! S'écria-t-elle, paniquée.

- Ne m'en voulait pas s'écria Dy sur le même ton, c'est vous qui les avez fait rester en vol. Ils auraient pu avoir la vie sauve.

- Non ne faite pas ça.

Dy n'écoutait plus. Pour ajouter à la cruauté de l'instant, il avait actionné un écran de contrôle montrant les pilotes en vol stationnaire autour du Galbator.

Nastasi n'en pouvait plus, elle voulu sauver ses hommes ! Elle se leva d'un bon et sauta à la gorge du Dy. Celui-ci recula jusqu'à se retrouver acculé près d'un mur.

Nastasi arriva sans difficulté à la gorge de Dy. Elle commença à serrer de toutes ses forces. Plus ses doigts se serraient autour du cou du chef des pirates, plus Dy rigolait. Manifestement le lieutenant ne lui faisait aucun mal.

Pendant cette lutte pitoyable, elle ne remarqua pas qu'une porte s'était ouverte. Un homme était entré visiblement lui aussi amusé par la situation. Sans être dérangé le moins du monde, l'homme se dirigea vers le bureau. Il prit soin avant d'appuyer sur le bouton qui déclenchera l'explosion atomique d'appeler Nastasi

- eh ma belle ! tu ne t'occupes pas de moi?

Nastasi se retourna dans sa direction et lâcha la gorge de Dy pour se précipiter vers le nouvel arrivant. Mais, elle fut retenue sans peine par le commandant du vaisseau.

- Ah ah tu aimes te battre toi. S'exclama Dy.

- Non, non ne fait pas ça. Vous allez les tuer.

Juste avant d'appuyer sur le bouton, l'homme assit au bureau lui lança dans un grand rire

- c'est justement ça l'idée !

Les deux pilotes eurent à peine le temps de réaliser ce qui se passait. Le Galbator pivota sur lui-même et le rayon fatale dégagé par les moteurs du vieux vaisseau Kaliniens firent exploser les deux cobra Z-O. En moins de 15 secondes il n'y avait plus rien sur l'écran de contrôle. Les petits points lumineux qui indiquait encore la présence de deux vies il y a quelques battements de coeurs encore, étaient éteints à jamais.

Nastasi s'effondra, elle n'eut même plus la force de résister quand les deux gardes revinrent pour la reconduire en cellule.

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que leur conversation avait été suivie en direct par les pilotes retenus prisonnier quelques étages plus bas. Ceux-ci, loin de la blâmer reconnurent en elle un chef.

Pour un pilote, la solidarité est la chose la plus importante qui soit. Sacrifier sa vie pour en sauver une autre est la plus belle preuve de courage qui soit. Nastasi, qui s'était battue et qui n'avait pas hésité à mettre sa vie en danger pour sauver les pilotes, avait acquis pour toujours le respect de ses hommes.