La première fois qu'ai j'ai franchi les portes du grand bâtiment en béton abritant les installations de l'Agence Secrète pour la Défense contre les Forces Non-Humaine, l'AD comme ils disent, c'était quelques jours après ma "disparition".

Je me souviens avoir lu dans les journaux un article de ma femme se posant mille questions à mon sujet. Je mourais d'envie de prendre mon téléphone et de tous lui expliquer. Mais je savais qu'un tel appel pourrait amener à son exécution. John Mc Caine avait été claire, ma vie et la survie de ma famille dépendait de ma discrétion. Le bâtiment était construit de tel façon que l'activité principal que l'on pratiquait à l'intérieur n'était pas perceptible de l'extérieur. C'est pour cette raison que l'immeuble comportait dix étages en hauteurs et cent cinq étages inférieurs.

Pour ma première entrée j'étais accompagné de Mc Caine, qui m'expliqua que pour des raisons de sécurité, je n'avais pas à savoir dans quel pays je me trouvais actuellement. Je devais d'abord passer les épreuves de confiance.

Je dû d'abord me soumettre au contrôle du gardien. Un homme d'une quarantaine d'années vêtu d'un uniforme d'une agence de sécurité. Il me demanda mon nom, pris une photo de moi et me demanda de passer mes mains dans un scanner digital. Le deuxième contrôle se passa dans l'ascenseur nous conduisant au quarante-deuxième sous-sol. Durant le trajet une voix informatique me demanda de rester immobile. Mc Caine et moi furent envahi par un rayon de couleur verte. Celui-ci fit à plusieurs reprises le trajet entre ma tête et mes pieds. Soudain la voix informatique annonça "Scanner terminer" suivi de "bienvenu monsieur Leburton, bienvenu monsieur Mc Caine".

Je me tourna vers John pour lui demander une explication.

- J'ai pris la liberté d'entrer vos paramètres biomètriques dans l'ordinateur. J'étais certain que vous accepteriez de nous rejoindre. Fit l'américain en ricanant.

Les portes de l'ascenseur s'ouvrir et nous nous trouvâmes directement en face d'un écran géant entouré d'une dizaine de bureau. Tous étaient occupés par des hommes ou des femmes qui s'activaient à pianoté une série de lignes indéchiffrable.

Un jeune homme d'environ trente ans, vêtu d'une longue blouse blanche, portant de petites lunettes rondes ainsi qu'une barbe d'un jour ou deux s'approcha de moi et commença à me parler dans une langue que je ne comprenais pas. J'interrogeai Mc Caine du regard pour lui signifier que je ne comprenais rien.

- Oups ! fit-il en se dirigeant vers une armoire située non loin de nous. J'ai oublié de vous donner votre oreillette magique.

Il ouvrit le meuble et en sorti une petite boite dans laquelle se trouvait de petites engins de différentes couleurs. Il me demanda d'en choisir une et de la mettre dans une oreille. J'obéis sans discuter, toujours abasourdis parce que je voyais.

- Vous me comprenez fit le jeune homme?

Je fis signe que oui en le remerciant de parler français, car je ne comprenais pas grand-choses de sa langue.

Il éclata de rire et entra dans une explication extraordinaire.

- Je ne parle pas un mot de français et je n'en ai pas besoin. Cette Oreillette est un traducteur universel. Il traduit en temps réel toutes mes paroles dans la langue que vous désirez. Dans le cas présent il s'agit de traduire du russe en français.

- C'est incroyable et cela marche dans toutes les langues? Lui demandais-je

- Dans toutes les langues entrées dans la base de donnée oui, mais ce n'est pas le jouet le plus incroyable dont nous disposons ici.

John nous interrompu avec un grand sourire

- Je vous que vous avez déjà fait connaissance de notre ingénieur Igor Vladis, il fera partie de votre équipe. Mais laissez moi vous présenter le reste de votre petit commando secret.

Il me désigna une ravissante petite blonde

- voici Nancy Fontaine elle est experte en communication, le grand, derrière, c'est Nicolas Brice il est spécialiste du paranormal, vous trouvez aussi notre médecin Lars Largusen, les autres, ne font pas partie de votre équipe, mais de la mienne, je suis certain que vous pourrez les rencontrer prochainement. Et enfin, la personne la plus importante de ce programme, je vous présente IA 1, l'ordinateur issus de la technologie extraterrestre.

- BONJOUR GASTON