Voici ma proposition pour mon petit jeu. A mon sens il y a toujours moyen de détourner une consigne ;-)

"c'est dingue de se dire que si jésus était boulanger, la multiplication des pains aurait été moins spectaculaire. " c'est avec ces mots que le comique commence son spectacle. Un début de phrase qui donne ne ton. Il n'est pas contre la religion non, juste dans l'air du temps. C'est "vendable" comme ont dit dans le métier.

Que de sacrifice le comique à du faire pour arriver là. Renier ses convictions pour plaire à la masse, changer de tenue et le pire c'est certainement de devoir déclamer des textes vide de tout sens, vide de tout humour décalé qui faisaient son charme à ses débuts.

Aujourd'hui, le voilà devant son public, milles personnes qui n'ont envie que de rire aux éclats pendant une heure et demie sur ses calembours faciles, ces jeux de mots édulcorés et ses blagues sans fond.

Pourtant, il essaye ! Il termine toujours son spectacle par naturellement j'ai bien dit que c'était dingue, pas que c'était drôle. comme pour se donner bonne conscience. Oui aujourd'hui le comique est triste