Miss Peggy était vraiment la secrétaire idéale, belle, intelligente et serviable. Que demander de plus? Oh, je vois ce que vous pensez. Je ne couche jamais avec mes secrétaires, dû moins pendant le service. Après tout ce n'est pas de ma faute s'il la nuit elle se retrouve nue dans mon lit. Un jour il faudra que je l'épouse, si j'ai le temps.

Il se passa une bonne semaine avant d'obtenir les résultats des analyses que j'avais demandés. Je reçus un mail

signé par un certain Philibert Vancartier. Oui, ce nom m'a fait rire aussi. Dans sa prose, il m'expliquait que la vignette trouvée dans l'appartement indique trois initiales: P.E.C. ainsi qu'un mot : Mital.

Je décidais de commencer par une recherche sur internet. J'encodais donc le mot M I T A L dans le fameux moteur de recherche "Voyager" Mis a par les quelques milliers de sites classés X mon attention se porta sur deux adresses l'une était un restaurant, l'autre désignait une société de soins médicaux. Un rapide appel téléphonique m'appris que les initiales P.E.C. était apposé dans le domicile de toutes les personnes electro-captives.

La question qui se posait actuellement c'était de savoir ce que signifiait une personne "electro - capitives" et pourquoi elles devaient-être signalés

La solution logique aurait été de téléphoner à la société pour savoir exactement ce que signifiait ce mot. Mais je n'avais pas envie d'attirer l'attention sur moi. Je n'avais pas envie de prendre de risque. Je voulais d'abord me rendre encore une fois dans l'appartement de cette femme afin d'y dénicher des indices.

C'est là que j'ai eu un flash. Vous savez une de ces rétrospectives que l'on vous montre dans certaines séries Tv? Eh bien cela m'est arrivé, un souvenir douloureux surtout pour elle. Quand je parle d'elle, je veux dire la femme qui était retrouvée morte dans son appartement. Oui ce magnifique corps qui ma fait tout de suite de l'effet. En réalité, tout était claire.

Cette femme est effectivement électro-captive. Mais ce n'était pas la première fois que je voyais cette Clara Styroustov. Figurez-vous que j'ai fait sa connaissance via Internet. Oh ce n'est pas moderne comme méthode, mais ça marche. Après plusieurs soirées à discuter virtuellement, nous décidons de nous rencontrer. C'était il y a deux jours. Tout se passa très bien, au point qu'elle me proposa un dernier verre chez elle. Quand une jolie fille, intelligente et agréable à l'audition aussi bien qu'à la vue, vous demande de prendre un verre chez elle, vous espérez naturellement un petit quelque chose d'autre. Et oui, chère lecteurs que celui qui n'y a jamais pensé me jette le premier drap de lit. Mais vous le savez déjà, la soirée ne s'est pas terminée comme espéré. Sans doute l'émotion d'être avec moi, elle s'est mise à attirer vers elle, tous les objets magnétiques ou ferreux" de l'appartement. C'est fou ce qu'il y en a. Et des plus dangereux. J'ai essayé de fuir évidemment. J'y suis d'ailleurs probablement arrivé. Ce qui est arrivé à Clara je l'imagine bien, elle a dû attirer à elle un couteau qui s'est planté dans son dos et l'a tué. Pourquoi elle était nue quand la police la retrouvée, pourquoi j'ai perdu tout souvenir d'elle? Ce sont des questions sans importance. Ce que je retiens de cette histoire c'est que j'ai résolu le plus facilement du monde un mystère. Mais peut-être pouriez-vous m'en dire plus?

Qu'en pensez-vous docteur?

Fin