Une porte ! Oui vous avez bien lu, une porte. Blanche avec une poignée dorée et de petits vitraux sur le dessus. Bref une porte qu'on voit partout dans toutes les maisons de toutes les villes de tous les pays. Mais pourquoi je vous parle de cette porte?

Car elle est fermée pardi ! Il n'y a rien de plus suspect qu'une porte fermée. En dehors d'une porte ouverte naturellement. Donc, j'ai décidé de surveiller cette porte et d'attendre qu'elle s'ouvre.

Et devinez quoi? Elle s'est ouverte laissant sortir une merveilleuse petite blonde à robe rouge. Cette femme sortit et ferma à clé la porte. Si ce n'est pas une preuve de plus ça. Qui n'a rien à cacher et qui ferme une porte à clé?

Tout le monde?

C'est que tout le monde est suspect ! Moi ma porte et entre-ouverte tous les jours. Je ne la ferme pas pour montrer que je ne cache rien et je ne l'ouvre pas pour ne pas laisser croire que je laisse cette porte ouverte dans le but de faire croire que je ne cache rien. Bref je suis le seul citoyen normal dans ce pays.

Oui je sais, vous êtes psychanalyste et votre métier c'est de me faire parler, donc je parle. Je parle car je n'ai rien à cacher, je me tais pour ne pas laisser croire que je détourne la conversation. En un mot, je m'exprime en silence pour ne pas en dire de trop.

Pourquoi je pense en dire de trop?

Eh bien, j'ai un jour parler d'une certaine "Miss Tylor" et je me suis retrouvé chez les fous. Vous comprendrez donc que je suis devenu prudent.

Mais, il n'y a pas que Miss Tylor qui agit bizarrement dans ce bas monde. J'ai en effet la preuve, que tous les êtres humains se sont unis dans le seul but de me nuire et de cacher la découverte du Tylorium. Voilà pourquoi cette jeune femme qui sort d'une maison et ferme sa porte est suspecte, elle me cache certainement quelque chose. Ou alors elle s'est vêtue de rouge pour être certain d'attirer mon regard. Ce qui explique qu'elle sort de chez elle pile au moment où je passe devant chez elle. Le hasard? Dans mon métier cela n'existe pas. Si elle est sortie devant moi, c'est forcément qu'elle a voulu me faire un signe.

D'ailleurs elle s'approche de moi. C'est un piège, elle a certainement une dose de tylorium à me faire respirer. Je dois me défendre...

Couché sur un lit à demi inconscient, j'entendis une voix me dire

"Bonjour, vous avez tenté d'agresser une jeune femme dans la rue, ne craignez rien"